Un making of pas comme les autres…

Et oui, des mannequins avec des moustaches ça existe ! 🙂

 

4 réponses à Un making of pas comme les autres…

  1. Bonjour, c’est joli cette fille à moustaches…C’est comme ça que vous voyez les femmes du web ? Parce qu’en fait on est un peu étonnées nous qu’il y ait aussi peu de femmes parmi vos intervenantes, comme si elles étaient inéxistantes du paysage brand et media online français…Nous on a à peu près 850 sur notre page facebook qui travaillent dans le net, les agences, les start-ups et les annonceurs et ça grossit tous les jours…Mais chez vous y’en a qu’une qui parle et en plus vous faites une faute sur son prénom que vous masculinisez…Alors bon on se pose quelques questions qui nous semblent légitimes et que l’on souhaite partager avec vous : qui choisit les intervenants ? sur quels critères cela se fait-il? comment se fait-il qu’avec autant de professionnellLES, on en voit si peu… Vous oubliez de les appeler ou c’est elles qui ne candidatent pas ? Merci d’avance de vos réponses !
    Lucile Reynard, présidente de Girlz In Web un collectif…de femmes qui travaillent…dans le web.

  2. Bonjour Lucile,
    Je me permets de répondre au nom du comité de pilotage, c’est-à-dire Emmanuel Vivier (Vanksen), Emery Doligé, Henri Kaufman (Hip Ip Ip), Vanessa Orzechowski (Yahoo!) ainsi que moi-même.
    Nous avons tous un profond respect pour les femmes du web. La vidéo mise en ligne est un making of de campagne basé sur le ton de l’humour et qui ne va en aucun cas à l’encontre des femmes.
    Nous comprenons votre discours et comprenons qu’il soit important de donner de la visibilité aux femmes du web. Pour ce qui est du choix des intervenants, la décision s’est faite à l’unanimité au sein du comité de pilotage composé de deux femmes : Vanessa Orzechowski et moi-même. Nous proposons souvent à des femmes d’intervenir. Le choix d’une intervention se fait surtout en fonction d’une thématique, d’une stratégie publicitaire, d’une stratégie de communication, de facteurs clés de succès, de l’autorisation d’une marque à communiquer sur le dispositif… le sexe ne prime pas. Par ailleurs, nous avons fait un appel à speaker en juin qui était ouvert à tous.
    Le débat que vous ouvrez va plus loin que la conférence « Buzz The Brand ». Les femmes sont présentes à des postes stratégiques au sein d’agences, de médias, chez l’annonceur… mais ne sont pas les premières à intervenir lorsque nous proposons à ces acteurs une intervention. Il y a certainement un travail de sensibilisation à faire sur ce point là.
    Concernant l’orthographe du prénom de Michele Benzeno (Yahoo!), après vérifications, son prénom est correctement orthographié. Mais si vous retrouvez l’erreur, n’hésitez pas à nous l’indiquer. La modification sera faite dans la minute !
    J’espère que nous avons répondu à vos questions. Si vous en avez d’autres, nous restons à votre écoute.
    Bien cordialement,
    Le comité de pilotage Buzz The Brand

  3. Vous remerciant de cette réponse, je comprends en effet que le sexe ne prime pas lors de la sélection, mais force est de constater tout de même que ce sont toujours les mêmes messieurs que l’on entend et que nous avons un peu de mal à comprendre cela, car comme vous dites il y a pourtant de nombreuses femmes à des postes stratégiques. Il y a des événements qui font attention à ce genre de choses lors de leur sélection, d’autres pas. Nous existons car nous pensons que le travail de sensibilisation est à faire que ce soit auprès des organisateurs de forums et conférences qu’auprès de celui des femmes, d’où ma question. Je ne m’attendais pas à me faire traiter d’idiote, ni de chienne pour autant par un des membres de votre comité de pilotage et ses commentateurs…En vous remerciant encore.

  4. Pour info, je trouve la vidéo très drôle et ne la fustigeait point en mettant ce commentaire ici 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam